Silent-Seeds-Logo-Blog

Variétés CBD féminisées vs Variétés auto florissantes : Nous faisons le point

Le travail de l’industrie du cannabis depuis les années 1990 a permis de maximiser le rendement des cultures de marijuana tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Dans cette tâche, les semences féminisées occupent une place transcendantale, en raison de ce qu’elles offrent. Pour les producteurs débutants et plus expérimentés, les variétés féminisées se distinguent par leur facilité de culture. 

Elles permettent une tranquillité d’esprit maximale lorsqu’il s’agit de détecter des spécimens mâles qui peuvent détruire la production de bourgeons. Tout juste à leur côté se trouvent les variétés autofleurissantes, qui malgré les nombreuses controverses, demeurent très prisées. À l’instar d’une polémique THC ou CBD, l’on assiste désormais à une discussion sur le choix d’une variété de cannabis féminisée ou autofleurissante. Découvrez ici les caractéristiques de ces deux variétés afin de faire un choix lors de votre prochaine culture de cannabis.

Quelles sont les graines de cannabis autofleurissantes ?

Les graines de cannabis autofleurissantes sont un choix populaire pour les débutants, car elles fleurissent automatiquement, sont plus faciles à cultiver, plus petites en taille et plus rapides à récolter que les graines féminisées. Elles nécessitent également un programme d’éclairage simple et sont plus résistantes aux fluctuations de température, aux parasites et aux champignons, ce qui constitue un moyen idéal pour les débutants de se lancer dans la culture du cannabis

De nos jours, tout comme les Graines de Cannabis Féminisées, les graines autoflorissantes se développent en plantes femelles qui donnent le cannabis fumable que la plupart des cultivateurs cherchent. Ces plantes se développent rapidement et facilement, avec une culture agréable et simple. Depuis leurs origines, les plantes autoflorissantes ont dû survivre à des environnements difficiles, ce qui en fait des plantes fortes et très résistantes, qui fleurissent très rapidement de peur de mourir à tout moment. 

Quels sont les avantages des graines de cannabis autofleurissantes ?

Les caractéristiques des Graines de Cannabis à Autofloraison sont déjà des avantages importants, mais vous trouverez d’autres avantages si vous les comparez aux Graines de Cannabis Féminisées (Femelle). Les graines de cannabis autofleurissantes sont plus résistantes aux climats froids. Elles poussent mieux dans les climats froids que les graines féminisées. Elles ont un développement plus rapide. Ces plantes ont des cycles de vie complets allant de 60 à 90 jours. La culture des graines de cannabis autofleurissantes est également facile. Les graines auto sont idéales pour commencer à cultiver de la weed. Vous n’avez pas besoin d’être conscient des changements de lumière. 

Cependant, il est important de les observer et de prêter attention aux premiers signes de floraison. Comme leur cycle est si court, la plante de cannabis doit être en bonne condition pour atteindre une bonne taille. Elles sont aussi plus discrètes. Ces plantes sont généralement plus petites que d’autres qui durent plus longtemps. Elles sont donc parfaites pour les petits espaces visibles, comme les balcons, les terrasses ou d’autres parties de la maison baignées de lumière.

Que sont les graines de cannabis féminisées ?

Alors que les graines de cannabis de première qualité à autofloraison demandent moins d’attention et permettent des récoltes plus rapides, les graines de cannabis féminisées présentent leurs propres avantages. Il va sans dire qu’avec les graines de weed féminisées, vous n’avez pas à vous soucier de produire des plantes mâles (qui ne vous donneront pas de cannabis fumable riche en THC et en CBD). Vous pouvez vous attendre à des plantes plus grandes et à un meilleur rendement avec les graines féminisées, le cannabis fumable étant souvent plus puissant que le cannabis cultivé à partir de graines autofleurissantes. 

Lire cet article  Amnesia Graine de Cannabis : Un incontournable pour les amateurs de cannabis

Étant donné le rendement supérieur et le fait que les plantes féminisées peuvent être clonées (les auto fleurs ne peuvent pas l’être), la plupart des cultivateurs sérieux choisissent de cultiver avec des graines féminisées. Malgré qu’elles nécessitent plus d’espace, plus de soins et d’attention et un programme d’éclairage plus exigeant, les graines de cannabis féminisées continuent d’être sous le feu des projecteurs.

Quels sont les avantages de la culture de graines féminisées ?

Il existe de nombreux avantages qui caractérisent la culture de graines de cannabis féminisées, étant devenues les plus commercialisées, les plus demandées et les plus utilisées par la grande majorité des producteurs de cannabis. L’une des principales raisons de sa popularité est la facilité de culture, car il n’est pas nécessaire de faire un travail de mise en évidence des mâles pour garantir l’hégémonie féminine dans la culture. 

De plus, en raison de cette nette domination du marché au cours des trois dernières décennies, le catalogue des graines féminisées, également connu sous le nom de marijuana sans pépins, est beaucoup plus étendu et varié que celui des graines ordinaires. Ces Graines cannabis de première qualité se caractérisent par un développement stable et homogène, vous permettant de profiter de tout l’espace de la culture, que ce soit dans des tentes, des pièces, des serres ou à l’extérieur. Il convient également de noter qu’elles peuvent être trouvées dans différents formats, en fonction de leur code génétique, de leur composition chimique et de leur morphologie, mettant en évidence les variétés riches en CBD, idéales pour du cannabis thérapeutique.

Quelles sont les différences de culture entre les variétés féminisées et autofleurissantes ?

En ce qui concerne la culture de ces types de semences, il existe de nombreuses différences qui peuvent faire pencher la balance de chaque horticulteur en fonction de ses préférences et de ses possibilités.  Passage à la floraison 

La principale dissemblance réside dans le passage à la floraison. Alors que les Graines de Cannabis à Autofloraison le font automatiquement, les Graines de Cannabis Féminisées (Femelle) nécessitent un travail manuel à l’intérieur, passant de 18 à 12 heures de lumière. À l’extérieur, elles sont caractérisées par le fait qu’elles dépendent d’un calendrier fixe. 

De plus, en raison de sa vitesse et de son cycle de vie court, il n’est pas conseillé d’effectuer une technique de taille pendant la période végétative sur les plantes de cannabis autoflorissantes, car elles n’auront pas assez de temps pour récupérer, comme c’est le cas pour les plantes féminisées. De même, les variétés automatiques ne sont généralement pas transplantées non plus, ce qui permet d’effectuer des photopériodes.Production des cultures 

La deuxième grande différence est la capacité à produire plusieurs cultures à l’extérieur au cours de la même année. Si les graines de weed féminisées sous la lumière directe du soleil ont une seule saison, celles qui se remettent à l’autofloraison peuvent donner jusqu’à 3-4 récoltes, selon la variété et la climatologie de la région. De plus, étant donné que les variétés photopériodiques ont un cycle de vie plus long, elles nécessitent un niveau plus élevé d’expérience et de connaissances de base, car il est important de connaître l’heure exacte de plantation afin d’éviter des dommages futurs et des événements imprévus pendant la culture.Rendement 

Lire cet article  Variétés indica ou sativa : Que choisir ?

En raison de ces différences dans les méthodes de culture, les souches de cannabis féminisées sont capables de générer une plus grande production finale de weed en culture indoor et en culture extérieure que les graines automatiques. Il est également nécessaire de souligner que les graines de beuh à autofloraison sont plus tolérantes à une éventuelle surfertilisation au détriment des graines féminisées, qui nécessitent une plus grande précision lorsqu’il s’agit d’apporter les nutriments dont les plantes ont besoin. Étant donné que les autofloraisons sont le résultat du croisement des gènes indica ou sativa avec ruderalis, leur croissance est caractérisée par une vigueur hybride remarquable par rapport aux gènes féminisés.

Quelles sont les différences morphologiques entre ces deux variétés de cannabis ?

Au-delà des méthodes de culture et des principales caractéristiques des graines féminisées par rapport aux graines autoflorantes, il est également important de mettre en évidence les différences qui existent au niveau morphologique. Toutes sont facilement appréciables, il est donc extrêmement nécessaire de les connaître pour choisir la variété parfaite.La taille

Grâce à la brève phase de croissance des photopériodes automatiques, leur taille est généralement beaucoup plus petite que celle des féminisées, puisque la grande majorité ne dépasse pas un mètre de hauteur. Cet aspect compact peut être un inconvénient pour certains producteurs. Inversement, pour d’autres (en particulier moins expérimentés), cela pourrait être une excellente solution, car elles sont plus faciles à travailler dans de plus petits espaces. Cet aspect confère également aux graines autoflorantes une plus grande discrétion, ce qui les rend idéales pour les balcons et les terrasses, ainsi que pour les cultures de guérilla.Le rapport calice/feuille

En ce qui concerne le rapport calice/feuille, les féminisées s’imposent à nouveau, car les autofleurissantes forment généralement plus de feuilles, ce qui rend difficile la collecte des fleurs pendant la récolte. De même, les feuilles des photopériodes impactent généralement leur apparence en fonction de la génétique : cannabis indica ou cannabis sativa. Mais les feuilles de cannabis des Graines de Cannabis à Autofloraison ressemblent généralement à la feuille des souches de ruderalis, avec 5 ou 7 folioles modérément larges.L’aspect des bourgeons

En ce qui concerne les bourgeons, les bourgeons féminisés principalement indica ont une densité plus élevée que les autos, en plus de générer plus de résine autour des fleurs, ce qui se traduit par des saveurs et des arômes plus intenses. De plus, en raison de leur génétique Ruderalis, les autofleurissantes contiennent généralement moins de THC que les féminisées.

Comment réussir la culture des graines autoflorantes ?

Bien que ces plantes soient faciles à cultiver, pour obtenir une bonne récolte, il faut bien les connaître et savoir ce dont elles ont besoin à tout moment.

Profitez des mois où les jours sont les plus longs de l’année

Bien que ces graines de cannabis ne dépendent pas des saisons, leurs résultats seront meilleurs si elles sont semées lorsque le temps est bon et que les jours sont longs. La période la plus propice est celle des mois de juin, juillet et août ou décembre, janvier et février dans l’hémisphère sud.

Lire cet article  Le mystère de la mythique variété OG Kush : Graine de Cannabis

Régulez l’exposition à la lumière 

Idéalement, les graines de cannabis autofleurissantes devraient être exposées à des cycles de lumière d’au moins 18 heures par jour en culture indoor. Lorsque vous cultivez avec des lampes, celles-ci doivent fonctionner 18 à 20 heures par jour. Plus elles reçoivent de lumière, plus ces plantes poussent rapidement et plus la récolte sera bonne.

Évitez les transplantations

Les plantes des Graines de Cannabis à Autofloraison ont un cycle de vie court, il est donc préférable de ne pas les soumettre à un stress trop important. Elles n’auront probablement pas le temps de se rétablir et de suivre un cycle normal par la suite.

La marijuana autofloraison a-t-elle besoin d’engrais ?

C’est vrai, vos plantes automatiques auront aussi besoin d’une bonne quantité d’engrais. La différence est qu’elles auront besoin de moins de produits que les plantes de cannabis féminisées. La raison en est que ces plantes ont tendance à être de taille compacte en raison de leur court cycle de vie. 

Et au final, une petite plante a besoin de moins de nutriments qu’une plus grande. D’autre part, les plantes obtenues à partir des graines de cannabis autofleurissantes ont une génétique rudimentaire. Elles sont donc préparées à survivre et à s’épanouir dans des conditions difficiles, ainsi qu’à pousser dans des sols pauvres. Il ne faut pas oublier que toutes les marijuanas à autofloraison ne sont pas les mêmes ou n’ont pas les mêmes besoins.

Comment réussir la culture des graines de cannabis féminisées ?

Pratiquement, n’importe quelle variété de beuh féminisée peut être plantée à l’extérieur et à l’intérieur. Bien que, selon l’endroit choisi, la culture aura une caractéristique ou une autre.

Culture en intérieur

Cultiver à l’intérieur signifie ajuster personnellement les heures de lumière et d’obscurité de la culture. En général, pendant la phase de croissance, la marijuana féminisée aura besoin d’une plus grande quantité de soleil, de sorte que les projecteurs doivent leur fournir 18 heures de lumière. Passer à la phase de floraison signifie changer l’éclairage à 12/12, simulant un horaire d’automne. Cependant, il y aura des plantes qui, avec de petites variations de cette règle, obtiendront des rendements plus élevés. Bien qu’il s’agisse d’expérimenter petit à petit. Sous les soins de base et les bonnes heures de lumière, il est facile d’obtenir une bonne production.

Culture en plein air

La culture en plein air de marijuana féminisée signifie être dans une zone climatique optimale pour la variété choisie. Si elle n’est pas cultivée dans un climat adéquat, avec les heures nécessaires de lumière et d’obscurité, il sera impossible d’obtenir les meilleurs résultats. De plus, il est très important de cultiver les graines de cannabis féminisées au bon moment pour pouvoir récolter avant le gel et ne pas exposer les plantes à des températures défavorables. 

Bien sûr, tant dans la culture de marijuana féminisée à l’intérieur qu’à l’extérieur, les plantes de cannabis devront être accompagnées. Cela inclut l’apport de nutriments nécessaires sous un pH contrôlé par le bon type d’engrais pour marijuana, mais ainsi des températures autour de 21°C et une humidité de 40-50% en raison de la floraison.

Vous avez aimé cet article ?
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Partager sur Pinterest