terpènes du cannabis

Présentation des principaux terpènes du cannabis

16/06/22Lu en 6mn

Présentation des principaux terpènes du cannabis (1ère partie)

Comme nous vous l’avons déjà expliqué lors de notre premier article, les terpènes du cannabis sont responsables de l’arôme ainsi que de la saveur de la plante. Dans ce deuxième article, nous vous présentons les principaux terpènes contenus dans la plante de cannabis et nous vous décrivons quelles sont leurs propriétés spécifiques. Suivez-le guide !

Quelles sont les véritables propriétés des terpènes ?

terpènes du cannabis

Depuis de nombreuses années, une multitude d’études scientifiques exhaustives ont été réalisées afin de découvrir les effets comme les propriétés des différents phytocannabinoïdes (notamment pour le THC et le CBD) de notre plante favorite. Cependant, de nombreux mystères demeurent concernant les terpènes. Là aussi, un certain nombre d’investigations rigoureuses ont été menées, toutefois les preuves scientifiques recueillies restent insuffisantes pour pouvoir en retirer des conclusions formelles concernant les propriétés bénéfiques des terpènes.

Certaines de ces études confirment que les terpènes contribuent activement à « l’effet entourage ». Ce qui signifie concrètement qu’ils renforcent ou amplifient l’action bénéfique des différents cannabinoïdes présents dans la plante. C’est de cette manière que le neuroscientifique Ethan Russo, a démontré, au travers d’une étude, que les terpènes pourraient réduire les effets adverses du THC, en augmentant par la même occasion son efficacité thérapeutique. Russo en arrive à la conclusion, que cette étroite relation entre les cannabinoïdes et les terpènes, augmente significativement le pouvoir thérapeutique du cannabis face à différentes pathologies.

Comme nous le savons depuis un certain temps déjà, l’ensemble des cannabinoïdes agissent directement sur les récepteurs du système endocannabinoïde présents dans notre organisme. Il semblerait qu’il en soit de même concernant les terpènes, nous pouvons même dire que ces derniers pourraient jouer le rôle d’amplificateurs selon la composition en principes actifs contenue dans la plante. Il paraît même que certains terpènes seraient capables de modifier la quantité de THC traversant la barrière hémato-encéphalique (une partie qui sépare le cerveau du sang, afin d’éviter que des substances potentiellement nocives ne puissent atteindre le cerveau). C’est concrètement de cette manière, que les terpènes agissent au niveau de l’effet du cannabis sur l’organisme humain. D’autres études parallèles affirment que ces mêmes composés pourraient également agir sur notre production interne de dopamine et de sérotonine.

Les effets produits par un terpène sont variables, comme par exemple le myrcène qui produit un effet relaxant et narcotique, le limonène qui améliore l’acuité mentale et la concentration. Des études assez récentes, mentionnent que le terpène β-Caryophyllène posséderait des propriétés neuroprotectrices pouvant contribuer bénéfiquement au traitement de maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson. Même s’il demeure encore certaines interrogations, les terpènes pourraient être à l’origine d’une valeur thérapeutique importante, en agissant en complémentarité avec les différents phytocannabinoïdes présents dans la plante de cannabis. Au fond des choses, la complexité demeure précisément sur ce point, car il existe tant de combinaisons possibles au niveau de la disponibilité ou de la présence des différents cannabinoïdes et terpènes, ainsi que de la proportion de chacun de ces éléments dans le même temps. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de poursuivre de nombreuses investigations en ce sens, afin de découvrir de nouvelles possibilités thérapeutiques concrètes et certifiées par le corps médical.

Les principaux terpènes du cannabis

terpènes du cannabis

Le myrcène :

Le myrcène ou β-myrcène est un monoterpène. Il s’agit indiscutablement du terpène que l’on retrouve le plus couramment dans la plante de cannabis, car il constitue 50 % de la production totale d’huile essentielle de cette dernière. Son influence aromatique reflète un mélange terreux, de musc et d’herbe. Le myrcène est le précurseur d’autres terpènes.

Un certain nombre d’études confirment que c’est le phytoterpène dominant dans une grande majorité de variétés à dominance Indica, dont l’effet est sédatif et relaxant. Il semblerait que si la plante contient un taux de concentration supérieur ou égale à 0,5 % de myrcène, alors son action serait davantage marquée en ce sens. D’autres études mentionnent que ce terpène serait intéressant pour traiter des problèmes d’insomnie. Il paraîtrait qu’il possède également des propriétés anti- inflammatoires, antibiotiques et antimutagènes.

Le pinène :

Le pinène est un monoterpène bicyclique, qui exprime simultanément une double expression aromatique évidente et semblable à celle du pin et du sapin. Deux isomères structurels sont naturellement présents dans notre environnement : α-pinène et β-pinène, le premier étant celui que l’on retrouve le plus fréquemment. Ce terpène possède une fonction protectrice pour la plante de cannabis, car il a un effet répulsif contre les nuisibles. On peut également le rencontrer au sein de bien d’autres espèces du monde végétal, comme le persil, le romarin, l’aneth, le basilic et les conifères.

Un certain nombre d’études scientifiques confirment que le pinène possède des propriétés anti-inflammatoires, bronchodilatatrices voire anti-cancérigènes avérées. Une étude clinique réalisée en 2011, a démontré que le α-pinène agit comme inhibiteur de l'acétylcholinestérase, et qu’il est capable de moduler l'activité de cet enzyme, ce qui peut contribuer à une amélioration de la mémoire et des processus cognitifs. C’est la raison pour laquelle nous pouvons en déduire qu’il offre la possibilité d’atténuer les effets produits par le THC. La plupart des variétés de cannabis ayant une haute teneur en pinène, produisent généralement un effet énergisant.

Le limonène :

Le limonène est un monoterpène monocyclique, c’est ce qui explique pourquoi certaines variétés de cannabis nous offrent ce délicieux et intense parfum d’agrumes. On s’aperçoit que les variétés contenant un taux élevé de limonène produisent un effet revigorant. On retrouve ce terpène dans certaines herbes aromatiques comme le romarin, la menthe, et aussi dans l’ensemble des agrumes.

D’un point de vue physiologique, le limonène est connu pour ses nombreuses vertus antibactériennes, antioxydantes et antifongiques. Sur le plan psychologique, ce dernier agit comme un excellent antidépresseur naturel, car il a la capacité d’améliorer significativement l’humeur.

Certaines études scientifiques affirment que ce terpène aurait le pouvoir d’aider à restaurer l’équilibre homéostatique. Tout en sachant que le déséquilibre de la fonction neuroendocrinienne et immunitaire (qui affectent directement l'homéostasie), est directement lié à des troubles psychosomatiques ou psychiatriques, le limonène pourrait agir efficacement sur le traitement de maladies comme la dépression ou divers troubles de l’anxiété. 

 

Terpènes du cannabis

Le beta-caryophillène :

Le β-caryophyllène est un sesquiterpène que l’on retrouve assez fréquemment dans le cannabis, mais également dans la basilique, le clou de girofle et la cannelle. Il est responsable de l’influence aromatique, légèrement piquante et boisée de certaines génétiques. Ce qui nous permet de comprendre logiquement qu’il constitue un des principes actifs du poivre noir. Ce terpène spécifique pourrait être considéré comme un cannabinoïde à part entière, car il s’allie de manière sélective au récepteur CB2. 

Le terpinolène :

Le terpinolène est un terpène qui est souvent présent dans un très large panel de souches cannabiques, mais généralement en très faible proportion. Les variétés dans lesquelles le terpinolène est dominant sont peu courantes. Ce terpène a un profil organoleptique assez complexe, car il peut être décrit comme un mélange boisé, herbacé et floral.

On le retrouve dans le lilas, l’arbre à thé, les pommes, le cumin ou encore la noix de muscade. Des études réalisées en laboratoire, et plus précisément sur des souris, ont démontré que son inhalation produit des effets sédatifs. Il semblerait également que ce terpène possède des propriétés anticancéreuses et antioxydantes. D’autres recherches scientifiques récentes, explorent également le rôle des terpinolènes dans la prévention des maladies coronariennes, à l’aide d’autres antioxydants.

L’ocimène :

L’ocimène offre un doux parfum floral et boisé, assez subtil. Comme pour le terpinolène, c’est un terpène présent dans un très large échantillon de variétés de cannabis, cependant rares sont celles où ce composant aromatique est dominant. On le retrouve également dans un grand ensemble de plantes, comme le houblon, le kumquat, la mangue, le basilic, la bergamote, la lavande, les orchidées ou encore le poivre, en quantités variables.

L’ocimène est largement utilisé dans l’industrie du parfum, en raison de son profil aromatique doux, floral et herbacé. Il existe des preuves scientifiques révélant ses propriétés anti-inflammatoires. De manière générale, il est produit par une plante pour agir comme un puissant répulsif face aux insectes ravageurs, il joue donc un rôle protecteur.




PARTAGER SUR

PARTAGER SUR

TI PIACERA' ANCHE