Les terpènes présents dans la plante de cannabis, sont directement responsables de l’arôme comme de la saveur des fleurs que vous consommez. De plus, plusieurs études scientifiques récentes, démontrent que ces derniers jouent également un rôle symbiotique complémentaire avec les différents phytocannabinoïdes contenus dans la plante, notamment au niveau de l’effet. Lors de cet article, nous vous apportons tout ce que vous devez savoir sur l’importance de la présence et de l’influence des différents terpènes du cannabis.

 

Que sont les terpènes du cannabis ?

 

C’est un sujet qui soulève actuellement de nombreuses interrogations au sein de la scène cannabique internationale, avec une certaine pertinence. Du point de vue d’un chimiste, les terpènes du cannabis sont tout simplement composés d’une chaîne de répétition moléculaire nommée isoprène de 5 carbones. Ce profil moléculaire agit directement sur les propriétés aromatiques et gustatives de tous les végétaux qui en produisent. Mais pas seulement, car il a été découvert récemment que les terpènes sont capables de générer des interactions symbiotiques bénéfiques avec les phytocannabinoïdes présents dans la plante de cannabis.

On peut évoquer ici le phénomène « d’effet entourage », comme cela a déjà été observé dans le cadre de l’analyse d’une multitude de variétés disposant de profils cannabinoïdes divers et variés. De nos jours, l’antagonisme du CBD sur le THC est quelque chose qui a été clairement démontré de manière formelle scientifiquement. Plus clairement, cela signifie que si une variété de cannabis contient du THC comme du CBD, même en proportions inégales, le CBD a la capacité d’annuler les effets produits par le THC. Cela semble incroyable, et pourtant c’est un fait.

Tout cela pour vous faire comprendre que selon le profil de phytocannabinoïdes et terpéniques contenus par quelconque plante de cannabis, le parfum, le goût comme les effets seront orientés selon la composition de ces derniers. Tout cela génère des mécanismes interactifs entre ces différents éléments, qui permettent d’obtenir des variations fortes concernant les propriétés mentionnées. C’est concrètement cette grande diversité, qui nous offre des possibilités multiples et dont les différentes vertus sont encore à découvrir.

Nous parlons ici de terpènes du cannabis, mais en réalité, nous pouvons retrouver ces mêmes terpènes dans de nombreux aliments destinés aux humains, et notamment dans les fruits, les légumes, les épices et les herbes aromatiques.

 

-Il existe 3 catégories majeures pour classifier les phytoterpènes :

1) Les monoterpènes primaires :  ils sont composés de 2 unités d’isoprène, autrement dit, de deux blocs de 5 unités. Les monoterpènes les plus connus sont le myrcène, l’alfa-pinène (a-pinène), le limonène, le beta-caryophyllène (β-caryopphyllène), le terpinolène et l’ocimène.

2) Les terpènes secondaires ou sesquiterpènes : ils sont composés de 15 atomes de carbone. Les sesquiterpènes que l’on retrouve le plus souvent dans le cannabis sont le Carène (delta-3-carène), l’oxyde de caryophyllène, le fenchol, l’humulène, le linalool, l’eucalyptol, bisabolol, le nérolidol (ou péruviol), l’alpha-phellandrène (a-phellandrène), le camphène, le beta-pinène (β-pinène), l’alpha, beta et Y-terpinène (a- β-Y-terpinène), le farnesène ou encore le terpineol.

3) Les terpènes tertiaires ou ceux que l’on retrouve en faible quantité dans la plante de cannabis sont : le bornéol, le guaiol, le cédrène, le camphre, le phytol, l’acétate de geranyle, le pulégone, le cymène et l’isopulegol (acétate de menthyle).

 

Quel est le rôle des terpènes pour la plante de cannabis ?

 

La production des terpènes d’une plante de cannabis est toujours concentrée au niveau des fleurs de cette dernière. Ce qui est tout à fait logique, car les fleurs sont en quelques sortes « les fruits précieux » de la plante. Les terpènes, en complément des phytocannabinoïdes qui sont également situés et produits au même endroit, c’est-à-dire à l’intérieur des trichomes glandulaires, ont une fonction protectrice contre les potentielles menaces provenant de bactéries, de champignons, d’insectes ou de bien d’autres facteurs de stress environnementaux.

La concentration comme la composition du profil terpénique exprimé par chaque plante varient fortement, en fonction de la génétique cultivée et des paramètres de culture associés. En plus de leur action répulsive contre les différents fléaux mentionnés précédemment, les terpènes servent aussi à attirer les insectes pollinisateurs, facilitant ainsi la reproduction du monde végétal. Pour une même génétique, il existe différents facteurs pouvant entraîner certaines variations lors de la production de ces composés comme : le climat, la durée de la période de maturation, les fertilisants, le substrat et également le moment de la journée pendant lequel la récolte est effectuée.

Tout cela nous laisse comprendre que la composition terpénique d’une plante est quasiment unique, selon l’observation de ces différentes variations. Cependant, le profil aromatique d’un ensemble de plantes provenant d’une variété identique, démontre de fortes similarités et permet donc l’identification concrète de la variété cultivée. Cela nous offre un tel résultat, car la combinaison terpénique entre les parents d’une même génétique est fortement marquée, comme une empreinte olfactive caractérisée. C’est la raison pour laquelle nous pouvons facilement distinguer une Amnesia Lemon d’une L.A. Vanilla Cake, par exemple.

 

Terpènes et cannabinoïdes : une relation fusionnelle

 

Nombreuses sont les personnes ayant la conviction que les terpènes sont directement impliqués dans le processus de production des cannabinoïdes, en considérant que ces derniers sont constitués de blocs de terpènes et de groupes de phénols.

Une corrélation entre le niveau de terpènes et de cannabinoïdes aurait été trouvée, lors d’une étude réalisée à l’aide de conditions de culture standards. C’est ce qui pourrait expliquer la forte présence de monoterpènes, comme de sesquiterpènes qui se forment et se stockent à l’intérieur même des trichomes glandulaires dans lesquels les cannabinoïdes sont produits.

 

Comment obtenir les huiles essentielles du cannabis ?

 

Nous pouvons obtenir de l’huile essentielle de cannabis en utilisant une méthode de distillation traditionnelle à la vapeur. Cette dernière passe à travers la matière végétale, en entraînant l’huile essentielle de la plante car les terpènes sont solubles dans l’eau, contrairement aux cannabinoïdes.

C’est la raison pour laquelle à l’heure de distiller du cannabis, en retirant seulement les terpènes, l’huile essentielle finalement obtenue ne produira aucun effet psychoactif.

Le protocole est assez simple, car il suffit de placer le cannabis dans une éprouvette avec de l’eau, et de la chauffer ensuite pour que l’eau se transforme en vapeur à une température de 100 °C. De cette manière, les terpènes sont captés puis acheminer par la vapeur vers une deuxième éprouvette en verre, dans laquelle elle sera refroidie et se liquéfiera à nouveau. À l’état liquide, L’huile essentielle recueillie et contenant les terpènes flotte au-dessus de l’eau, facilitant ainsi la séparation des deux liquides.

Il est nécessaire de savoir qu’il faut disposer d’une importante quantité de fleurs de cannabis, afin d’obtenir finalement une quantité assez modeste d’huile essentielle. C’est ce qui peut expliquer son coût élevé comme sa faible disponibilité sur le marché.

 

Quelles sont les différentes applications de l’huile essentielle de cannabis ?

 

L’huile essentielle de cannabis peut être utilisée pour :

  • L’aromathérapie ou dans le cadre de l’élaboration de produits cosmétiques divers et variés (crèmes, lotions, savons, huiles de massages, etc.)

 

  • L’amélioration des qualités aromatiques, gustatives, en optimisant également « l ’effet entourage » de vos fleurs et extractions cannabiques

 

  • L’élaboration de divers produits comestibles (boissons et aliments)

 

Les différentes possibilités mentionnées ici sont encore certainement largement sous-estimées. La plante de cannabis conserve encore de nombreux secrets à ce jour, nous découvrirons certainement de nouveaux usages vertueux de l’huile essentielle de cannabis dans un futur proche.